Redevance télévisuelle
Fabrice Sawegnon s’attaque frontalement à la RTI

Redevance télévisuelle Fabrice Sawegnon s’attaque frontalement à la RTI

Le propriétaire du groupe Voodoo et de la chaine Life Tv, Fabrice Sawegnon ne digère pas le prélèvement des redevances sur les facture au profit de la RTI. Plusieurs fois, il l’a dénoncé. Lors de la tribune offerte aux chefs d’entreprise au Salon de l’Industrie Musicale d’Afrique (SIMA) à laquelle a pris part Mariam Coulibaly Directrice de Fréquence, l’homme d’affaire ivoirien a eu le nez creux, en dénonçant le favoritisme dans le milieu de l’audiovisuel.

Ce n’est pas toute la redevance sur les factures qui est reversée à la RTI et à l’IDT. 

Si la RTI a bénéficié jusque de la redevance sur les factures, cela peut s’expliquer par le fait qu’elle était la seule chaine sur le territoire ivoirien. Avec la libéralisation de l’espace audiovisuel qui a vu l’entrée de nouveaux médias, Fabrice Sawegnon ne comprend donc pas cette faveur dont bénéfice à elle seule la maison bleue.

A LIRE AUSSI  Après 6 décès à Abatta, suite à la consommation d’alcool : Le préfet d’Abidjan fait fermer, ‘’par mesure conservatoire, tous les débits de boissons du village’’

« Une chose qui est importante chez tous les ivoiriens, la redevance ce n’est pas du fait de l’Etat. C’est du fait de chaque ivoirien. Il paye sur ses factures mensuelles ou bimensuelles 2000 F CFA. C’est une taxe télévisuelle qui est versée uniquement à la RTI et à l’IDT (Société Ivoirienne de Télédiffusion) » a déploré le candidat malheureux aux élections législatives du Plateau.

Mariam Coulibaly en désaccord avec Fabrice Sawegnon

Son argumentaire a été battu en brèche par la représentante du Groupe RTI Mariam Coulibaly. « Ce n’est pas juste. Ce n’est pas intégralement reversée à la RTI et à l’ITD » a-t-elle justifié.

Le justificatif selon lequel l’argent est versé à la RTI pour le service public qu’il rend, n’est pas partagé par Sawegnon. Pour lui, l’Etat a le droit de subventionner la RTI. Sauf que, les taxes télévisuelles sur les factures proviennent des poches des citoyens, ce qui n’est pas normal. « Ce n’est pas aux ivoiriens de financer une chaine de télé avec une taxe télévisuelle ».

A LIRE AUSSI  Voici les étapes à suivre

Ce que dénonce Fabrice Sawegnon

Avec une telle faveur, Fabrice pense que la RTI devrait faire la part belle aux productions locales. Malheureusement, ce sont les productions occidentales sans grand intérêt qui sont diffusées.

 

Carlos DOGBA

 

Partager