CÔTE D’IVOIRE
Il n’y a jamais eu de mandat d’arrêt international contre Sangaré Sidki Boubacar

CÔTE D’IVOIRE  Il n’y a jamais eu de mandat d’arrêt international contre Sangaré Sidki Boubacar

Deux médias africains en ligne avait porté, il y a des années, de graves accusations contre le Diplomate malien Sangaré Sidiki Boubacar, qu’ils avaient présenté comme étant recherché en Côte d’Ivoire pour  « faux et usage de faux », et qu’un mandat d’arrêt international aurait même été lancé contre cette personnalité bien connue en terre ivoirienne.

Cette allégation sans preuve, qui n’est rien d’autre qu’une infox (fausse information), a été remise au goût du jour par des internautes tapis dans l’ombre qui tentent, à tous les coups, de ternir l’image de Son Excellence Sangaré Sidiki Boubacar.

En effet, ce diplomate qui s’investit, depuis des années, pour le bien-être social dans plusieurs pays africains au sud du Sahara, n’a jamais fait face à un mandat d’arrêt international délivré par la justice ivoirienne, lequel devrait être exécuté par Interpol. D’ailleurs, aucune preuve, pas même une trace de documents officiels pour étayer ces accusations grotesques.

A LIRE AUSSI  PUBLI-INFO/BOLLORÉ TRANSPORT & LOGISTICS, PREMIER EMPLOYEUR EN CÔTE D’IVOIRE DANS LES MÉTIERS DU TRANSPORT ET DE LA LOGISTIQUE

Président Afrique et représentant Résident en Côte d’Ivoire du Réseau des Chambres des Experts Européens-Département Afrique de l’Ouest (RCEEDAO),  Sangaré Sidiki Boubacar et sa structure ont travaillé, des années durant, dans l’humanitaire, leur mission consistant à œuvrer au développement social, environnemental, culturel et économique du continent noir.

En 2020, il quitte la tête du RCEEDAO, devient le Président de l’Organisation Mondiale des Experts (OMEX) et représentant Résident de ladite institution en Côte d’Ivoire, et toujours dans les mêmes missions humanitaires.

Aussi, est-il bon de préciser que le passeport  diplomatique malien de Son Excellence Sangaré Sidiki Boubakar  ne lui a jamais été retiré par le gouvernement de son pays.

A LIRE AUSSI  Les États-Unis offrent plus de 800 000 mille doses de vaccin pfizer

En outre, d’après nos informations, S.E.M. Sangaré Sidiki Boubacar n’a jamais été détenteur d’un passeport diplomatique burkinabé, à fortiori, alléguer qu’on lui en a retiré, relève de la pure imagination.

Du reste, le Diplomate malien n’a pas connaissance d’un certain Apolinaire Ouéodraogo, un burkinabé qu’il aurait, dit-on, escroqué. Et si tel était que M. Sangaré Sidiki Boubacar avait escroqué le burkinabé Appolinaire Ouédraogo, était-ce au Burkina Faso que le diplomate malien se serait refugié après avoir quitté son pays, comme l’insinuent ses accusateurs ? Nos sources sont formelles : le Diplomate malien ne s’est jamais refugié au Burkina Faso.

A la vérité, la diffusion d’informations mensongères ou délibérément biaisées sur Sangaré Sidiki Boubacar pour ternir sa réputation, est de nature à contribuer à la désinformation ayant pour seul but de salir la probité de ce diplomate qui s’est toujours mis au service de l’Afrique.

A LIRE AUSSI  An 59 à Adzopé-Célébration de la Fête de l’indépendance: Grand-Akoudzin veut son émergence dans l’union…

Service Com  

 

 

 

 

Partager