C.I./ LEGISLATIVES DU 06 MARS: Gbagbo envoie un message au Gouvernement, aux partis politiques et aux forces de l’ordre

C.I./ LEGISLATIVES DU 06 MARS:  Gbagbo envoie un message au Gouvernement, aux partis politiques et aux forces de l’ordre

Laurent Gbagbo tient à ce que les législatives prochaines en Côte d’Ivoire soient apaisées et transparentes pour qu’elles puissent rapprocher les Ivoiriens.

 

Déclaration de la mission Initiative Citoyenne pour des Elections Apaisées en C.I., (ICEA/CI) sur les élections législatives du 06 mars 2021.

Notre pays, la Côte d’Ivoire, est plongé dans un cycle infernal de violences depuis les années 1995. Pour rappel,  à partir des élections présidentielles de 1995 jusqu’à celles de 2020, la Côte d’Ivoire n’a connu que des violences dues à des crises pré et post électorales, entraînant mort d’hommes. Ces conflits ne se sont pas limités aux seules présidentielles. Même les Elections considérées comme ayant de faibles enjeux électoraux, c’est-à-dire les législatives et les municipales, ont été émaillées de violences avec mort d’hommes en 2016 puis en 2018.

C’est pourquoi, de manière préventive, le Président Laurent Gbagbo a très tôt donné de la voix en août dernier, afin que les élections de 2020 soient marquées du sceau de la transparence, de la démocratie et d’une paix véritables et durables.

Mais hélas! Les élections présidentielles de 2020 ont malheureusement fini par consacrer la violence à son summum avec plus de 80 morts, ponctuée par l’horreur de la décapitation du jeune N’guessan Toussaint, à Daoukro.

A LIRE AUSSI  Urgent / Côte d’Ivoire : La CPI « ordonne la mise en liberté immédiate » de Gbagbo et Blé Goudé

Au regard de ces constats et au seuil des élections législatives prévues le 06 mars 2021, au nom du Président Laurent Gbagbo, la Mission ICEA-CI tient, solennellement,  à interpeller à nouveau toutes les parties engagées dans le processus de l’organisation de ces scrutins et attirer l’attention sur leur responsabilité individuelle pour des élections apaisées.

C’est le lieu, pour nous, de  saluer les efforts entrepris par le gouvernement et les partis politiques de l’opposition, à travers le cadre de dialogue récemment initié, seule voie de rapprochement et surtout de décrispation de la vie socio politique entre ivoiriens.

Aussi, dans le souci de renforcer cet engagement en faveur de la paix et de la réconciliation, la Mission ICEA-CI appelle-t-elle :

  • Le gouvernement : À maintenir le dialogue avec l’opposition d’une part et, en tant que garant de la stabilité sociale, à donner plus de gage en faveur d’un environnement électoral démocratique pacifique, transparent  et sécurisé ;
  • Le Conseil Constitutionnel, la Commission Electorale Indépendante : À faire preuve de justice et d’équité dans l’exercice de vos fonctions respectives afin de rassurer toutes les parties prenantes et toutes les populations sur la parfaite conduite des opérations électorales.
  • Les partis politiques : À favoriser, poursuivre, faciliter le dialogue avec le pouvoir afin d’obtenir un environnement électoral apaisé ;
  • Les forces de l’ordre : À jouer pleinement votre rôle républicain afin que chaque partie prenante aux échéances électorales ainsi que chacun des citoyens soit mis en confiance, se sente concerné, équitablement sécurisé et protégé ;
  • Les responsables religieux et chefs traditionnels : À appuyer les initiatives de paix entre les différents acteurs par des actions de conseils, de prévention des conflits et de médiation ;
  • Les jeunes de tous les bords politiques : À éviter l’instrumentalisation politique sous quelque forme que ce soit, susceptible de perturber l’environnent social et électoral ;
  • Les chancelleries et Organisations Internationales présentes en C.I : À apporter votre suivi et votre contribution à la recherche de solutions idoines avec les différentes parties pour un apaisement de l’environnement électoral et social ;
A LIRE AUSSI  Le parti unifié Rhdp créé le 26 janvier: «Un nouveau mandat jusqu’en 2050 ? Un agenda de type monarchiste dévoilé… Vive le roi!» (Sylvain Takoué, pdt R.F.I)

Avec cette élection législative qui enregistre la participation de l’ensemble des groupements et partis politiques, notre pays devrait enfin marquer son entrée dans une ère nouvelle de démocratie, de paix durable, de réconciliation et rompre ainsi avec le cycle de trois décennies de violences.

 

Fait à Abidjan le 20   février 2021

Honorable BAMBA Massany

Président de la Mission

 

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *